28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 20:56

Cameroun: Crimes rituels à Mimboman: La vérité des faits.

Duekue 1photo archive

Pour dissiper la psychose qui s'est emparée des populations camerounaises au sujet de la pléthore de meurtres perpétrés à travers le pays, le Mincom qu'accompagnaient le Sed et le Dgsn est venu donner «sa vérité» des faits.

Il est 19h ce mercredi, la salle de conférences du Ministère de la Communication grouille de monde. On peut apercevoir en grande partie des journalistes, mais aussi quelques hommes en tenue qui essaient de se fondre dans cet univers lié à la communication. Encore 2 heures d'attente, les uns et les autres commencent à s'impatienter. On ne sait pas ce qui se passe, on va de supputations à allégations pour essayer de deviner l'objet de cette rencontre nocturne avec la presse nationale et internationale. Soudain apparaissent Issa Tchiroma Bakary, Jean baptiste Bokam et Martin Mbarga Nguéllé. Après les convivialités d'usage le porte parole du gouvernement prend tout de suite la parole et annonce enfin l'objet de la communication. «Depuis le 02 décembre 2012 jusqu'au 10 janvier 2013 seulement 07 cas de victimes ont été enregistrées, dont 04 identifiées et 03 non identifiées du fait de leur état de putréfaction avancé. Ces victimes ont toutes été violées, amputées de certaines parties de leur corps et âgées entre 16 et 30 ans». Voilà enfin la version officielle du gouvernement sur cette histoire qui aura eu le mérite de tenir en haleine et ce pendant plusieurs semaines les populations de la ville aux sept collines. «Une psychose qui a entretenue des commentaires de tous genres au sein de l'opinion», selon le Mincom.

Pourtant, il aura fallu du temps, soit un mois et demi, pour qu'enfin ces autorités dites «compétentes» sortent de leur mutisme. Une déclaration qui, loin de faire l'unanimité est plutôt venue raviver la colère des populations conscientes de leur abandon à leur triste sort par le gouvernement. Des mesures tardives pour «endiguer le fléau par un renforcement de la surveillance». Une véritable ironie au regard du désarroi qui se lit désormais sur les visages des populations du quartier Mimboman. Même pas un mot des deux autres compères présents à cette annonce. Un autre signe fort qui aura montré l'extrême prudence de ces derniers chargés de la sécurité des hommes et des biens. Des interrogations des uns et des autres, on a pu relever que: qui mieux du Sed ou du Dgsn peut rasséréner dans ces cas de figures où l'on a vécu des meurtres en série? Une certitude demeure: pas le Mincom! Et pourtant!

Or cela était devenu un secret de polichinelle, tout le monde sait qu’à travers tout le pays on aura largement dépassé les chiffres annoncés par le Mincom. Le quartier Mimboman seul en est au dessus de ces statistiques. Pour ne pas citer les autres cas parsemés dans la République. Malheureusement, cette sortie médiatique est venue rappeler à l'opinion nationale qu’être porte parole du gouvernement au Cameroun signifiait jurer de ne point dire la vérité. On se souvient encore de «Il y a eu zéro mort», phrase célèbre qui était devenue la désignation de son auteur, ou encore de «l'argent se trouve entre la France et les Etats unis. L'unique note positive de cet entretien portait sur la mise aux arrêts de deux dizaines de personnes de nationalité camerounaise et étrangère en précisant que «nombre d'entre elles sont déjà passées aux aveux complets.» En espérant qu'au moins à ce niveau survit encore la vérité, «les criminels seront arrêtés et traduits en justice.» on attend!

JEM

Partager cet article

Published by afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine



 

 

 

 


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog